Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : butinages
  • : Textes courts d'une écriveuse, rêveuse, voyageuse et généreuse....
  • Contact

Bienvenue dans mon univers


  De la lecture chaque jour pour nourrir votre vie.
                             par Erregina

Archives

Catégories

Liens

11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 07:00

La femme avait dit d'aller jusqu'à la troisième colline. Aux abords de la troisième colline, l'homme frappa à la porte d'une maison, personne ne répondit mais le vent fit retentir une clochette suspendue près d'une autre porte, sur le côté de la maison. L'homme se dirigea vers la porte indiquée par le vent, il la poussa et entra. La lumière vascillante d'une flamme le conduisit vers une pièce minuscule dans laquelle était dressé un autel d'offrandes. Des bougies, des bâtons d'encens et une peinture représentant trois collines posées sur une immensité d'eau et entourées de brume. L'homme pensa avoir bien trouvé les trois collines indiquées par la femme. Il manquait l'eau et la brume. Il se mit à la recherche d'une étendue d'eau. L'homme marcha longtemps, très longtemps, ne doutant pas une seconde qu'il fallait poser les collines sur l'eau. La direction de l'ouest l'attira par une épaisse brume au lointain. Son intuition le guida vers une maison au bord d'un lac. Dans la maison, vivait un vieux monsieur qui peignait depuis quarante années le même tableau : le paysage qui s'offrait à lui. Le tableau représentait trois collines au bord du lac. Ce jour là, quand l'homme arriva dans la maison du vieux peintre, la brume occupait tout l'arrière plan du tableau et les trois collines étaient embrumées. L'homme se dit qu'il fallait toujours écouter son intuition.
Partager cet article
Repost0

commentaires

jeanot 11/03/2008 22:02

coucou l'eau qui dort a cette heure presage la truite qui reve du congelo