Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : butinages
  • : Textes courts d'une écriveuse, rêveuse, voyageuse et généreuse....
  • Contact

Bienvenue dans mon univers


  De la lecture chaque jour pour nourrir votre vie.
                             par Erregina

Archives

Catégories

Liens

20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 01:00


       Depuis son adolescence, période où elle commença à s'exprimer dans la folie, elle faisait des séjours réguliers dans le petit hôpital de la ville voisine. Ses délires intéressèrent rapidement le club de fous de l'hôpital de Toulouse qui la recruta. Ce fut sa première promotion importante. Par des délires fréquents et intenses, elle fut résidente de l'hôpital, intégrée au club de fous. Elle devint un bon élément et ses parents furent priés de prévenir de leur visite qui ne devait durer que peu de temps. L'entraînement avant tout.

      Prochainement, elle va participer à une sélection afin d'intégrer l'équipe nationale de fous. Son père ne regrette pas ses ambitions passées pour le football, d'autant plus que la folie est beaucoup plus rémunératrice.Depuis l'époque, déjà ancienne, où les clubs de Marseille et Paris Saint Germain fusionnèrent pour créer le premier club français du championnat mondial virtuel, le football ne paie plus. Les robots de Zidane et de Thierry Henry et toute la nouvelle génération rapportent maintenant de l'argent aux clubs et aux concepteurs informatiques. Jouer au football reste réservé aux petits clubs des villages qui ont su garder leurs terrains.

    Dans la folie, rien de tout cela, chacun a encore sa chance. La France serait plutôt en pénurie de fous performants. Elle avait donc décidé depuis longtemps, d'aller au plus haut niveau dans cette activité.

    Enfant, elle a bien connu Amatchi, sa grand-mère maternelle, qui avait un peu hérité de sa propre mère. Elle se souvient qu'elle collectionnait les dents de lapins. La collection de sa grand-mère était impressionnante, sur un mur entier de sa chambre, des étagères installées par le grand-père recevaient la collection. Elle repense à ses vacances passées chez elle et à l'entretien des dents de lapin. Elle aidait sa grand-mère à brosser et faire luire chaque dent à l'aide d'un papier fin abrasif et d'une peau de chamois. La collection de sa grand-mère était originale mais ne lui avait pas permis dêtre repérée par quelque spécialiste de la folie.

     Petite fille, ce qui lui avait paru à elle, assez fou, c'est l'exigence de sa grand-mère. Seules les dents prélevées sur des lapins vivants entraient dans la fameuse collection. Elle a toujours ressenti beaucoup d'affection pour Amatchi....(à suivre)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires