Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : butinages
  • : Textes courts d'une écriveuse, rêveuse, voyageuse et généreuse....
  • Contact

Bienvenue dans mon univers


  De la lecture chaque jour pour nourrir votre vie.
                             par Erregina

Archives

Catégories

Liens

21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 01:00



       Le centre d'entraînement de l'équipe nationale se trouve à l'hôpital sainte Anne à Paris. Elle se rendra, pour la première fois à Paris samedi prochain. Devant le docteur Mendes, l'entraîneur national, elle devra donner le meilleur d'elle-même lors d'un délire amical avec une équipe universitaire composée de psychiatres en formation. Elle aura des concurrents sérieux dont le célèbre Manuelo. Il s'est entraîné jeune, poussé dans la folie par des parents alcooliques et pervers. Commencer jeune dans cette activité est un avantage, Manuelo peut remercier ses parents.

    Dans la dernière biographie du champion parue aux éditions du Fou Rampant, le témoignage d'une infirmère est relaté.


    Hôpital psychiatrique de Bilbao, délire de Manuelo, transcrit par l'infirmière Lucia Patxi, le trente avril :

"C'est en lisant "Poèmes de métro" de Jacques Jouet entre Bastille et Opéra que l'idée me vint. Je décidai de vendre des idées pour poète. La forme aurait pu être une boutique dans le quartier du Marais à Paris, un étal sur le marché des Capucins à Bordeaux ou un stand à la fête de Lutte Ouvrière le dimanche de la Pentecôte. Aucune de ces idées ne me convint, c'était douloureux pour un vendeur d'idées d'en manquer.

     Après plusieurs mois d'errance, je rencontrai Alberto, créateur d'idées fraîches. Désirant tous les deux travailler dans le monde des idées, une association s'imposait, d'autant que les idées pour poètes doivent toujours être d'une fraîcheur irréprochable. Avant d'être créateur, Alberto travaillait dans l'informatique, il vendait de la mémoire. Vendre de la mémoire le passionnait, ses fournisseurs étaient chinois du temps où la Chine bradaient ses produits pour les vendre en Europe. La crise est arrivée dans la vente de mémoire quand les prix ont triplé mais Alberto rencontra Mia. Alors que la remise en cause de son entreprise s'imposait, le célibataire de toujours rencontra le grand amour.

    Depuis dix ans, Mia était psychanalyste à Perpignan. Son cabinet fonctionnait bien, elle avait repris la clientèle de son père, autant dire que de la mémoire, elle en avait accumulé. Elle commençait à être encombrée par toutes ces mémoires qui s'étaient allongées sur son divan. Alberto arrivait bien dans sa vie et Mia encore mieux dans la vie d'Alberto.............( à suivre )

 

Partager cet article
Repost0

commentaires