Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : butinages
  • : Textes courts d'une écriveuse, rêveuse, voyageuse et généreuse....
  • Contact

Bienvenue dans mon univers


  De la lecture chaque jour pour nourrir votre vie.
                             par Erregina

Archives

Catégories

Liens

27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 01:00



.......Sacha a organisé son assiette, les pommes de terre poussées en haut et à gauche, la feuille de salade, peu domptable, de suite mangée; il lui reste assez de place pour découper sa viande, d'autant que l'os demande un savoir faire.


Quand elle eut accumulé suffisamment de force, elle prit son souffle et ressembla à un sumo au combat. Sacha achevait de découper sa viande. Elle décrispa les poignets, toute son énergie se trouvait là. Lorsque ses mains se saisissent de son assiette, sa bouche se libère en un cri qui se propage au-delà du petit salon particulier.


Le serveur, le chef de rang, le directeur essaient de tout gérer. L'attroupement des autoroutiers venus se restaurer, elle qui court dans tous les sens en criant et Sacha couvert de sang!


La sirène des pompiers couvrent l'affolement. Devant la porte du restaurant, un lit médicalisé est sorti de l'ambulance de couleur rouge, la couleur du club des fous de Lille; quatre pompiers le poussent en courant, ils ne connaissent pas la nature des blessures de Sacha.


Le choc a été violent.


  Ses mains avaient la force de deux outils très performants et quand Sacha esquisse un lever de tête, elle est prête. Il reçoit l'assiette en plein visage, les pommes de terre encore très chaudes, en s'écrasant, lui brûlent une grande partie de la joue droite et du front, mais le plus terrible fut l'os. L'os du morceau de viande lui endommage l'oeil gauche qui saigne.


"Une perforation de l'oeil" dit un pompier........( à suivre demain)

(Début de Folle de Pékin en page 9)

Partager cet article
Repost0

commentaires