Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : butinages
  • : Textes courts d'une écriveuse, rêveuse, voyageuse et généreuse....
  • Contact

Bienvenue dans mon univers


  De la lecture chaque jour pour nourrir votre vie.
                             par Erregina

Archives

Catégories

Liens

27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 01:00


.....Selon l'importance des symptômes, entre deux et dix séances étaient nécessaires pour fabriquer une première image mentale. Les premiers temps des thérapies étaient les plus éprouvants, je devais réduire ma production personnelle d'images car il fallait que je sois dans le rythme de la personne qui consultait. Il était d'autre part indispensable d'arriver rapidement à réalimenter la source imaginative.

Je me souviens de DJ un artiste plasticien.

Il était en panne d'images, c'était dramatique pour lui, toute sa création s'était arrêtée depuis plusieurs mois. Il fallait que j'installe une relation de confiance de façon à ce qu'il accepte de redémarrer sur mes images qui n'avaient rien d'artistique. Ce fut long mais efficace, il réactiva son imagination par une nouvelle sculpture qu'il me dédia.

Quand Gala s'installa à Bordeaux en tant que vendeuse d'histoires, elle venait d'obtenir son diplôme de la très vieille université de Salamanque. Ses parents étaient français mais elle avait grandi au Japon car son père y avait une plantation de cerisiers et sa mère un restaurant espagnol. Sa famille paternelle était bordelaise et propriétaire d'une échoppe rue des remparts, elle s'y installa.

Pour réussir dans la vente d'histoires, il fallait se faire connaître auprès des vendeurs d'images car sans images, pas d'histoires.

J'ai fait sa connaissance en mai quand elle se présenta à mon cabinet pour me faire connaître son catalogue. Beaucoup d'histoires japonaises, espagnoles, brésiliennes mais c'est de l'histoire de la femme de thé qu'elle me parla.....

Partager cet article
Repost0

commentaires