Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : butinages
  • : Textes courts d'une écriveuse, rêveuse, voyageuse et généreuse....
  • Contact

Bienvenue dans mon univers


  De la lecture chaque jour pour nourrir votre vie.
                             par Erregina

Archives

Catégories

Liens

6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 07:00

L'année de ma naissance sera une année chaude. L'été sera caniculaire et la neige ne tombera guère qu'à très haute altitude. Le printemps aura l'allure estivale et l'automne aura du mal à s'imposer dans une fin d'été interminable. Ma venue sera annoncée depuis ce fameux mois d'août précédant l'année chaude. Un mois gravé dans toutes les mémoires, des gelées à la mi-août en pays provencal, la neige à Paris et l'utilisation du chasse neige à Lille. Cet été là fut terrible, les plages furent désertes et de nombreux commerces touristiques firent faillite. C'est ainsi que mes futurs parents, en partance pour quelques jours de vacances en Bretagne furent bloqués par la neige à Fougères. Quatre jours, enfermés dans une petite chambre d'hôtel, sans chauffage. Dehors la neige, dedans la couette. Une conception d'enfant n'était pas planifiée mais la neige ne l'était pas plus. Je naîtrais en 2151, cent ans après la fonte totale du dernier grand glacier terrestre.
Partager cet article
Repost0
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 22:00

                                                                      Monde des bottes
                                                             Tous les sabots du monde
                                                                     Articles chaussants
Partager cet article
Repost0
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 07:00

Il vivait dans la Chine ancienne et buvait du thé pour oublier le bruit du monde. Il savait que dans toute chose se cotoyaient les rires et les pleurs, les joies et les peines, le beau et le laid, le chaud et le froid. Il étudiait le monde de la nature pour connaïtre le monde des hommes. Le jour où le lac fut gelé sur toute sa surface, le prince lui demanda de lui rendre visite. Il traversa le lac à pied et salua le prince deux fois. Le prince le salua trois fois et lui confia l'enseignement de la vie. Le prince devint le premier élève du philosophe chinois qui buvait du thé pour oublier le bruit du monde.
Partager cet article
Repost0
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 21:02

                                                                   Le bouvreuil chante
                                                                En hiver sur la branche
                                                                       Radio nostalgie
Partager cet article
Repost0
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 20:58

Vous n'êtes pas Zinedine Zidane et vous le savez.
Vous n'êtes pas Laure Manaudou et vous le savez.
Alors, pourquoi demander à votre tête ce que votre corps ne peut pas?

Soyez vous-même, à vos justes possibilités et tout ira bien.
Partager cet article
Repost0
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 11:46

Leurs cris nous fait sortir des maisons et lever la tête. Trois vols arrivent, bien ordonnés en forme de V plus ou moins grands qui fendent le ciel. Soudain, les cris redoublent, l'ordre devient anarchie, elles volent en tournoyant sur place. Se profilent au loin deux autres vols qui se joignent à eux. L'échange est bruyant, une concertation a lieu. Puis, le silence et des vols se forment avec une organisation différente. Des grands V composés de plusieurs dizaines d'individus alternent avec de petits V composés de six individus. Elles sont belles. Ce sont les grues cendrées qui passent dans le sud ouest de la France en voyage entre l'Espagne et le nord de l'Europe. 

Rangeons nos vêtements d'hiver, il est temps.
Partager cet article
Repost0
3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 10:53

Mimosa, violette et magnolia se côtoient. Le coktail de couleurs de mars est au rendez-vous. Les violettes se font discrètes mais la lumière s'éclate sur leurs touffes colorées dans les lisières. Le mimosa s'est toujours fait remarquer, un peu ostentatoire avec son jaune fluorescent au beau milieu de février mais le magnolia lui répond aussitôt par ses fleurs à pétales géantes d'un rose ourlé de violine. Le soleil est là et le ciel tient sa promesse de toujours; du bleu, toujours du bleu décoré de petits cumulus blancs qui rivalisent avec les traînées laissées par les avions des voyageurs, très haut là bas. Des taches blanches envahissent la campagne, ce sont les prunus sauvages qui égayent les grands chênes encore nus. Quant au genévrier, il ne change pas, fidèle à sa verdure persistante qui nous accompagne l'hiver. Dans le sud, c'est la lumière qui permet aux formes de se découper et de rendre la vue de l'homme aussi belle qu'une photo prise par Yann Arthus-Bertrand.

Début mars, une journée dans le sud de la France.
Partager cet article
Repost0
2 mars 2008 7 02 /03 /mars /2008 17:20

L'histoire est ancienne mais elle est racontée chaque soir chez les Marx. Le roi avait pour habitude d'élire un homme du peuple en tant qu'aide de vie du roi, c'était à la fois un garde du corps, un confident et surtout, un homme de confiance. Le choix du roi étant sacré, la famille de l'aide de vie du roi était respectée pour toujours. Karl est resté aide de vie du roi pendant de nombreuses années mais lorsqu'il décida de créer la théorie de la lutte des classes, le roi le congédia pour faute professionnelle. Puis, la famille de Karl perdit sa réputation quand sa fille épousa Paul Laffargue l'auteur du droit à la paresse.

C'est ainsi qu'aujourd'hui, quelques générations plus tard, un certain Thierry Marx fait la cuisine quelque part en Gironde. Il exerce son art dans un château. On ne se refait pas chez les Marx !!!
Partager cet article
Repost0
2 mars 2008 7 02 /03 /mars /2008 14:25

Bangkok, des hommes de l'Occident, chercheurs de sexe. Il pleut sur les quartiers chauds du soir, les jeunes femmes qui s'offrent à eux viennent du sud-est de la Thaïlande, une belle campagne verdoyante mais très pauvre. Sayan est une jeune femme de cette région, sa fille est élevée au village par sa soeur. Sayan travaille beaucoup. Le fruit de son travail est cette maison construite dans son village et qu'elle habite pour ses vacances. Sayan n'offre pas son corps, elle vend des insectes frits aux filles qui se vendent aux chercheurs de sexe. Les sauterelles et les grillons sont très prisés des thaïlandais du sud-est. Sayan vit dans une baraque en bois avec son mari qui est aussi vendeur d'insectes frits. La nuit, c'est le moment où ils vendent, la nuit, c'est aussi le moment où ils achètent leurs insectes vivants au marché. Sayan dort de quatre heures à dix heures et là, commence la friture des insectes qui seront vendus le soir.Sayan ne se décourage jamais, même pendant la mousson malgré l'inondation de sa cabane en bois, la vente des insectes sous la pluie, les pieds dans l'eau jusqu'aux chevilles.

Sayan, leçon de vie d'une femme de l'Orient pour toutes les femmes de l'Occident.
Partager cet article
Repost0
2 mars 2008 7 02 /03 /mars /2008 10:03

                                        Dimanche matin                  
                               Bruit du vent dans le palmier
                                         Matin de neige
Partager cet article
Repost0