Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : butinages
  • : Textes courts d'une écriveuse, rêveuse, voyageuse et généreuse....
  • Contact

Bienvenue dans mon univers


  De la lecture chaque jour pour nourrir votre vie.
                             par Erregina

Archives

Catégories

Liens

19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 08:00

Si Valine ressemble physiquement à la bécassine de Joseph Pingeon, elle s'est arrangée pour avoir un métier au service du public. Alors que ses collègues portent le costume quand ils sont des hommes; des tailleurs élégants quand elles sont des femmes, qu'elle rehaussent d'un maquillage et d'une coiffure apprêtée, Valine est habillée d'une simple jupe et chemisier noir qu'elle porte comme elle peut car Valine est petite et grosse. Son arrangement avec son métier c'est son amabilité, son sourire, ses mots de complicité avec les gens, on pourrait dire sa gentillesse. Quand je l'ai rencontré, c'était un début de novembre, je fêtais avec Jean  l'anniversaire de notre rencontre. La journée fut froide mais ensoleillée et baignée de ciel bleu. Nous avons fait la connaissance de Valine, le soir, lors de notre repas. Valine est serveuse dans une grande brasserie bordelaise. Si elle se reconnaît, qu'elle sache que nous avons passé une très agréable soirée en sa compagnie......FIN
Partager cet article
Repost0
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 06:00

Léo a grandi dans le culte du chanteur car Valine s'était fabriqué un petit arrangement avec sa vie. Dès que Léo avait posé des questions sur son père, elle avait sorti de sa pochette le fameux trente trois tours du chanteur mythique. Solennellement, un jour, Valine avait présenté à son petit garçon Léo Ferré, son père. Quand Léo grandit, Léo Ferré mourut et le fils de Valine a bien compris que sa mère avait eu une relation cachée avec le chanteur, relation dont il était issu. Léo a souvent questionné Valine sur cette relation et elle lui a toujours raconté l'aventure passionnée que les deux amants auraient vécu. Ainsi, Léo a toujours été très fier de son père arrangé. 

Valine n'a jamais été sotte, ni naïve, elle est moche, elle n'a fait l'amour qu'une seule fois dans sa vie, elle est seule avec son fils mais elle est une arrangeuse de vie.......(à suivre).
Partager cet article
Repost0
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 06:00

Elle vendait le grenier de sa grand-mère Adrienne, morte d'une embolie pulmonaire quelques semaines auparavant. Il lui avait acheté quelques bricoles en plus du trente trois tours et ajouta en prenant sa monnaie quelques compliments à l'égard de Valine. Elle venait tout juste d'avoir vingt neuf ans et souffrait de sa virginité. Elle n'envisageait pas de devenir une vierge de trente ans. Depuis la mort de sa grand-mère, elle s'était promise de rencontrer un homme et vite. L'acheteur de Montreuil tombait à pic, il était son homme. L'homme écouta son disque dans le petit appartement de Valine qui l'avait invité après la vente du grenier d'Adrienne. En quelques heures, elle perdit sa virginité et conçut Léo. Quand elle prend une décision, Valine ne perds pas de temps. A écouter Léo Ferré toute la journée, l'homme a vite agaçé Valine. Elle mit à la porte le géniteur de son fils, ne lui concédant que le choix du prénom................(àsuivre).
Partager cet article
Repost0
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 16:42

Valine, c'est Bécassine, Bécassine, c'est Joseph Pinchon, Pinchon c'est le créateur de Bécassine, personnage paru pour la première fois dans la semaine de Suzette en mille neuf cent cinq. Dans le grand Larousse encyclopédique, une bécassine est un oiseau de la famille des bécasses et aussi, de façon familière, une jeune fille, sotte et naïve. Valine n'est pas jolie mais elle n'est ni sotte, ni naïve. Elle est encore moins une bécasse. Elle porte lunettes et petit tablier blanc. Elle affiche la quarantaine passée et semble être la mère célibataire d'un bel adolescent. Son fils la renvoie sans cesse à son seul souvenir d'amour charnel. L'unique ne s'efface pas malgré le temps. Léo ressemble à son père qui écoutait, en boucle, toute la journée le trente trois tours de Léo Ferré qu'il avait acheté d'occasion aux puces de Montreuil. C'est ce jour là que Valine fut séduite.....(à suivre).
Partager cet article
Repost0